Les carnets de Carine et Laurent

O-bon お盆, la fête des Morts

O-bon est un peu au Japon ce que le Nouvel An chinois est à la Chine, c’est-à-dire le moment privilégié de passer ses congés en famille. C’est aussi, comme le Nouvel An chinois, un cauchemar touristique.

A l’origine, O-bon, connue également sous le nom de Bon ou Urabon-e, est avant tout une fête bouddhiste, la fête des Morts, ou des Ames.

Elle se déroule du 13 au 15 du septième mois, ce qui tombe en juillet ou en août, selon qu’on utilise le calendrier solaire, ou lunaire. Ainsi, la plupart des régions du Japon, dont le Kansai, O-bon a lieu du 13 au 15 aout, mais dans certaines régions, notamment du côté de Tokyo, c’est plutôt mi-juillet.

Durant O-bon, on visite les tombes et on célèbre ses ancêtres. Traditionnellement, les domestiques des grandes familles se voyaient accorder des congés à cette période pour se rendre dans leur ville natale.

Même si la tradition est moins vivace qu’autrefois, O-bon reste le temps des rassemblements familiaux. La fête tombe pendant les vacances d’été des étudiants, et de nombreux Japonais prennent leurs congés à ce moment-là, bien qu’il n’y ait pas de jour férié officiel pour cette fête. A mon bureau, c’est le calme plat pendant la première quinzaine d’aout, car tous nos clients sont en vacances !

Pendant O-bon, il est donc difficile de voyager au Japon, car outre le fait que les transports sont bondés, de nombreux hôtels sont fermés, et ceux qui restent ouverts sont pris d’assaut. Les prix sont d’ailleurs beaucoup plus élevés pendant les trois jours d’O-bon (une fois et demie, voire deux fois le tarif normal).

 

Lire

http://www.clickjapan.org/Histoire_religions_politique/o_bon.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *